Fr

En
Fermer

Vous êtes:

E-mail:

Mot de passe:

Mot de passe oublié

Connexion effectuée.

Identifiant et/ou mot de passe invalide.

Fermer


Fermer

Haut

Infos :

Angelle Kwemo, la femme aux multiples facettes : juriste, conseillère et philanthrope


Angelle Kwemo est une femme d’affaires camerounaise engagée dans le rapprochement entre l’Afrique et les Etats-Unis et la promotion du commerce interafricain. Elle est présidente-fondatrice de « Believe in Africa », African Women in Agriculture and Art (AWAA) et CEO d’Astrategik Group. Elle a également servi pendant 7 ans au Congrès américain en tant que directrice et conseillère législative des congressmen William J. Jefferson et Bobby L. Rush.

 En 2012, après avoir passé 7 ans au congrès américain, elle fonde Astrategik Group, une entreprise qui fournit des conseils stratégiques à des entités, institutions et entreprises qui souhaitent s’engager en Afrique et dans les marchés émergents. Basée à Washington DC et au Nigéria, l’entreprise regroupe des avocats et experts ayant une compréhension approfondie des secteurs de l’énergie, l’agriculture, le commerce, les finances, relations publiques et politiques étrangères des USA, ainsi que des économies émergentes d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine. Elle conseille également plusieurs chefs d’états et leaders africains sur ces questions.

Son expertise en stratégie politique et commerce international découle de son expérience en tant que conseillère en commerce international et politique étrangère aux Etats-Unis. De 2005 à 2009 et de 2010 à 2011, elle a conseillé, respectivement deux congressmen, sur les questions de politiques étrangères, de commerce international, d’énergie, d’agriculture et de santé. Elle a joué aussi un rôle déterminant au congrès dans l’élaboration de la politique commerciale américaine pendant le mandat du Président Barack Obama et l’adoption de législations visant à accroitre les relations commerciales entre l’Afrique et les Etats-Unis. Elle a contribué à la ré-autorisation de la loi sur le commerce africain communément appelée « AGOA » et à la rédaction de l’« Africa Investment and Diaspora Act » en 2011, une loi qui vise à donner plus de visibilité à la diaspora africaine aux Etats-Unis. Elle a également coordonné les groupes parlementaires non partisans sur l’Afrique et fondé « l’association du staff africain au congrès » dont la mission est de promouvoir les avancées positives de l’Afrique auprès des membres du Congrès, des sénateurs et de leur personnel.

« Believe In Africa » : un engagement pour le secteur privé et la femme en Afrique

En 2013, elle lance « Believe in Africa » (BIA). Une organisation dont l’objectif est de promouvoir les solutions africaines aux problèmes africains et le rôle du secteur privé africain dans l’essor du continent. BIA œuvre, notamment à faire inclure la voix du secteur privé africain dans les prises de décision à Washington. En 2018, elle s’associe à l’Agence de Développement américain pour la formulation et la promotion du programme « Prosper Africa » lancé par l’administration du Président Donald Trump en vue de faciliter les échanges économiques entre les Etats – Unis et l’Afrique et promouvoir la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECA) au sein de la diaspora.

A travers BIA, Angelle Kwemo s’engage également en faveur de la femme. En 2017, grâce au soutien du groupe marocain OCP, « Believe in Africa » abrite le premier Congrès des femmes africaines dans l’agriculture qui conduit à la création de l’ « African Women in Agriculture and Art » (AWAA). Une plateforme qui a pour vocation d’accompagner les femmes africaines à passer d’une agriculture de subsistance à une agriculture commerciale en s’inspirant du modèle marocain de promotion des produits du terroir. AWAA forme des femmes au Cameroun, République Centrafricaine, Côte d’Ivoire, Guinée Equatoriale, Bénin et Niger. Implantée au Maroc et au Nigeria, l’entreprise sociale compte déjà plus de 500 milles femmes. Son prochain congrès se tiendra à Marrakech du 18 au 19 Juin 2020.

Angelle Kwemo est titulaire d’un DEA en droit des affaires de l’université de Rouen en France et d’un master en transactions commerciales et droit de l’Homme de la Washington College of Law de l’American University aux Etats-Unis.

Elle a obtenu plusieurs distinctions, notamment celle du gouverneur de l’Etat de Maryland et celle du Maire de la ville de Washington DC pour son engagement et son leadership. Certains magazines comme Minority business magazine, Inspire Africa et Africa 24 l’ont sacrée comme l’une des « 50 femmes les plus puissantes en affaires et leadership », « la personnalité africaine la plus inspirante » et l’une des « 50 Africaines les plus influentes de la diaspora ». Afin d’inspirer les jeunes, elle a également publié un ouvrage intitulé « Against all Odds : how to stay on top of the games » qui regroupe des conseils pratiques dérivant de son aventure personnelle.

 

 

Danielle Engolo