Fr

En
Fermer

Vous êtes:

E-mail:

Mot de passe:

Mot de passe oublié

Connexion effectuée.

Identifiant et/ou mot de passe invalide.

Fermer


Fermer

Haut

Infos :

Karima Rhanem : un engagement pour la jeunesse africaine et la diplomatie


Karima Rhanem est présidente du Centre international de diplomatie, fondatrice de l’organisation « Africa my home » et experte en politiques de jeunesse. Son engagement en faveur de la jeunesse, de l’Afrique et pour la promotion de la diplomatie citoyenne lui a valu d’être sélectionnée en 2019, par la Fondation Panafricaine pour la promotion du Leadership des Jeunes, parmi les « 30 jeunes leaders les plus influents en Afrique et Europe».

C’est à la suite de différentes actions volontaires qu’elle mène au début des années 2000 auprès des populations marginalisées au Maroc, des enfants de la rue et des jeunes délinquants, que Karima Rhanem décide de s’engager pour défendre les droits des plus vulnérables, notamment des jeunes, en Afrique. En tant que diplômée en communication et médias, elle utilise sa plume comme moyen de dénonciation de leurs conditions de vie inhumaines. Elle s’implique également dans plusieurs initiatives ciblant la jeunesse et contribue, notamment à la création du réseau africain des jeunes experts en politiques de la jeunesse. En 2016, lors du Congrès économique africain à Abuja (Nigeria), elle lance l’initiative « 1 million de signatures pour réduire les tarifs des vols vers l’Afrique ». L’objectif étant de promouvoir la mobilité interafricaine des jeunes et des femmes.

Elle fonde en 2017 « Africa my home » pour renforcer l’autonomisation économique et politique en Afrique des femmes et des jeunes grâce à l’innovation et la technologie. En deux ans d’existence, l’organisation dont elle est la PDG, a signé des partenariats avec Helpline Foundation for the Needy Abuja et ILCS Africa pour promouvoir l’éducation de la jeune fille africaine, développer des plateformes digitales de coaching pour les femmes et organiser le premier dialogue de la société civile entre le Maroc et le Nigéria.

En plus de la jeunesse et de l’Afrique, Karima Rhanem voue un intérêt à la diplomatie citoyenne qui selon elle, est « le seul moyen de rapprocher les peuples ». En 2011, elle crée le Centre international de diplomatie (ICD) qui œuvre dans le renforcement des capacités des acteurs non étatiques en matière de diplomatie, leadership mondial et plaidoyer pour améliorer leur représentativité dans les organisations multilatérales, à l’instar des Nations Unies, l’UA, l’UE…. En 9 ans, l’ICD a rassemblé plus de 4000 acteurs et favorisé la participation de jeunes hommes et femmes aux conférences internationales dans plus de 22 pays.

Depuis 2019, Karima Rhanem est ambassadrice humanitaire auprès de la Fondation internationale des ambassadeurs de l’habitat. De 2013 à 2014, elle a été membre de la « commission nationale chargée du dialogue sur la société civile et la nouvelle constitution » au Maroc.