Fr

En
Fermer

Vous êtes:

E-mail:

Mot de passe:

Mot de passe oublié

Connexion effectuée.

Identifiant et/ou mot de passe invalide.

Fermer


Fermer

Haut

Infos :

Sarah Yakan : une plume au service de l’empowerment féminin


 Et si on pouvait libérer la presse « people » de sa connotation parfois péjorative, et y intégrer des conseils avisés pour l’empowerment des femmes africaines ? C’est le pari qu’a osé Sarah Yakan, lorsque le 8 mars 2015, elle créait le magazine en ligne Femme d’influence. Portrait.

Née il y a 29 ans d’une mère guadeloupéenne et d’un père camerounais, Sarah Yakan a étudié la communication, et a très tôt été passionnée par le journalisme. Juste après son BTS, elle a enchaîné les stages au sein de magazines féminins tels que Elle ou Be Magazine, et a également travaillé à la rédaction d’un magazine people du groupe Lagardère, en France. “Cela m’a vraiment permis d’apprendre des gens qui y travaillaient, de leur façon de fonctionner”, confiait-elle à nos confrères de leblogdudisrupteur.com.

Car Sarah avait d’ores et déjà, en ligne de mire, la création de son propre magazine. Elle s’est ainsi intéressée à différents services (stratégie, titrage, community management) au sein des rédactions successives où elle a collaboré, ou des agences de communications qui l’ont recrutée.  Jusqu’à l’inspiration ultime : et s’il était possible de concilier le “people” avec le développement personnel et la spiritualité, tout en valorisant la femme africaine ? C’est ainsi qu’est né “Femme d’Influence Magazine ”, le 8 mars 2015, une date choisie comme un symbole de l’humanisme qui a motivé sa création.

Famille, argent, carrière, spiritualité et succès : cinq domaines qui ne semblent pas destinés à être traités par le même média, et pourtant, c’est la formule choisie par Sarah. Résultat : à ce jour, plus d’un million de personnes suivent régulièrement les publications du site sur la page Facebook qui lui est dédiée, avec un fort taux d’engagement des abonnés (3,28%, contre environ 0,65% en moyenne). Et pour cause : les thématiques choisies par la rédaction du site font, à juste titre, réagir.

Alors qu’on aime ou qu’on déteste, dans tous les cas, cela ne laisse personne indifférent. Sarah Yakan et son équipe sont donc des personnes qui osent, et qui mettent un point d’honneur à valoriser la femme africaine, se payant même le luxe de ne pas faire dans le communautarisme. Au sein de Femme d’Influence Magazine, la femme africaine se distingue par sa personnalité, son histoire et ses compétences.  Une initiative couronnée de succès et qui s’inscrit résolument dans l’empowerment féminin, que nous ne pouvons que saluer !